Accueil > Éco-gestes > Au garage

Au garage

 

Je mets un stop-pub sur ma boîte aux lettres

 

Chaque année, votre boîte aux lettres reçoit environ 24 kg de publicité non adressée que vous ne lisez peut-être pas.
Le geste du jour : J’inscris « PAS DE PUBLICITÉ » sur ma boîte aux lettres ou me procure un autocollant « STOP PUB » auprès du SYMAT si je ne veux pas pas recevoir de documents publicitaires.

 

 

Louons les outils peu utilisés

Avons-nous vraiment besoin d’une décolleuse ou d’un nettoyeur haute pression en permanance dans notre garage ? Pourquoi ne pas louer ou partager ces outils rarement utilisés ? Des sites Internet dédiés à la location de biens en tout genre, de matériel de bricolage (scie électrique, perforateur, décolleuse de papier peint…) et même de machine à laver sont en pleine expansion. Ils pourront certainement répondre à vos besoins.

 

 

 

Réparons les objets cassés 

Redonner vie aux objets cassés, c’est alléger la poubelle et le porte-monnaie ! Faisons réparer les appareils ou les objets cassés plutôt que de les jeter. Par exemple, j’apporte mes chaussures chez le cordonnier pour leur refaire une peau neuve ! Il existe des structures de réemploi, comme la Recyclerie des Forges à Tarbes, qui récupèrent les  équipements en fin de vie, les réparent et les revendent. En donnant une seconde vie à vos objets, non seulement vous limitez votre impact environnemental, mais vous participez aussi à la vie économique locale en favorisant l’emploi.

Retrouvez ici l'annuaire des artisans de la réparation (électroménager, horlogerie, vélos, ordinateurs, cordonnerie, instruments de musiques…) et trouvez le répar'acteur le plus proche de chez vous.

 

 

 

Pensons a la consommation collaborative

Une nouvelle forme d’économie émerge avec la consommation collaborative. Le troc et l’échange sans contrepartie financière emballent de plus en plus de personnes. On peut aujourd'hui échanger sa maison mais aussi des livres, des vêtements, de la musique, des jouets.... Et aussi une heure de jardinage contre un cours de maths... La créativité dans ce domaine est sans limite. Au bureau, à l ’école, dans mon immeuble, organisons un échange d ’objets. C’est convivial et cela permet d’éviter de jeter des objets qui peuvent encore servir ou d’en acheter des neufs.

 

 

Je vais à la déchèterie

Les produits tels que les solvants, l'essence, les détergents, les peintures, les décapants, les piles, les batteries... sont dangereux pour l'environnement. Ces produits ne doivent en aucun cas être jetés dans la nature, le lavabo ou encore les toilettes... Ils doivent être rapportés en déchèterie. Par exemple, un litre d'huile usagée jeté dans la nature pollue une surface d'eau équivalente à 2 terrains de football !

 

Vous trouverez ici les informations pratiques concernant les quatre déchèteries du SYMAT.